Notre blog

Libérez vos proches grâce aux conventions obsèques

Posté le 8 août 2011

Pour faciliter les démarches de leur famille, plus de 2 millions de Français ont choisi de souscrire une convention obsèques. Cette procédure peut être fastidieuse et comporte de nombreuses variantes.

Comment souscrire

Il existe trois types de contrats :

Le contrat en capital
Réserve d’argent destinée à financer les funérailles. Au décès du titulaire, elle est versée au bénéficiaire désigné (enfants, amis, parents…) pour le financement des obsèques. Les montants varient généralement entre 1.000 euros, 10.000 euros, voire 15.000 pour certaines compagnies.

 

 

Le contrat en prestations standardisées
Contrat type dans lesquels tous les détails sont réglés à l’avance sans que le titulaire du contrat n’ait à choisir. La compagnie d’assurance lui demande alors s’il souhaite l’inhumation ou la crémation, une cérémonie religieuse ou civile.

Le contrat en prestations personnalisées
Le signataire organise à l’avance ses funérailles dans les moindres détails (choix du cercueil, des fleurs, de la musique, du lieu d’inhumation, du caveau, de l’urne…)

Conditions

En cas de décès par accident, les garanties souscrites s’exécutent à la date d’effet du contrat. En revanche en cas de décès à la suite d’une maladie dans les 12 premiers mois suivant cette date d’effet, seules les cotisations versées jusque là seront versées aux bénéficiaires.
Ces particularités s’appliquent au contrat en capital.

Bon à savoir

Il peut être astucieux de conserver un capital et de le faire fructifier sur un compte rémunéré.
3 000 € suffisent, en général, pour faire face aux frais d’une cérémonie funéraire.

Le bénéficiaire peut être éventuellement l’entreprise de pompes funèbres, en charge des obsèques, par convention de tiers-payant…

Le financement des contrats

Il existe trois types de financement.

Le versement en prime unique
Le règlement du capital ou de la prime se fait en une fois.

Le versement en prime viagère
Le titulaire verse des petites sommes périodiques (mensuelle,trimestrielle), jusqu’à son décès.

Le versement en prime périodique
Le règlement du capital se fait par versements à échéance régulière sur une période définie au moment de la signature (5 ans, 10 ans, 15 ans…).

Copyright © 2011 Rédaction de news-assurances.com


Aucun commentaire »


Laisser un commentaire